Réseau autosatble

Avec l’émergence des technologies infonuagiques, les systèmes distribuées sont de plus en plus demandés et leur efficacité est relative à leur haute disponibilité.

Définie par Edsger Dijkstra en 1974, l’autostabilisation, est la propriété d’un système distribué à retourner automatiquement à un fonctionnement correct en un nombre fini d’étapes de calcul, lorsque le système est mal initialisé ou perturbé.

Essentiellement analysée en informatique théorique, l’autostabilisation vise des applications dans les domaines où l’intervention d’un humain pour rétablir le système après une défaillance est impossible ou dans lesquels il est préférable de s’en passer : les réseaux informatiques, les réseaux de capteurs et les systèmes critiques, tels que les satellites.

Parmi les mécanismes d’autostabilisation dans le Cloud, nous avons différents processus d’auto-gestion déployés sur plusieurs niveaux, comme l’orchestration des services et la répartition des charges.

 

Ce qui nous mène aux systèmes (plus ou moins) durables ou autonomes qui combinent différentes notions comme la l’auto-suffisance et l’auto-stabilisation. Un exemple de ça c’est bien l’univers, la nature.

page 1 of 1

Archives

Welcome , today is jeudi, décembre 14, 2017